Historique de Mantasoa

Il est situé à quelques kilomètres de la RN2, la route reliant Antananarivo à Tamatave.

MANTASOA…sur les traces de Jean Laborde

Une jolie bourgade située à  60Km à l’est d’Antananarivo, Mantasoa est un endroit qui assure quiétude et détente pour ceux qui souhaitent une petite rupture avec le rythme du quotidien de la ville.

Mantasoa procure un cadre idéal pour les amoureux de la randonnée, un monde rural pourvu d’une multitude d’attraits touristiques :

  • un grand lac sous forme de doigts de la main de 2005Ha qui constitue un grand espace voué aux différentes activités nautiques (balades en vedettes ou en pirogue, ski nautique, pédalo…) ;
  • des vestiges de la première cité industrielle de l’Océan Indien fondée par Jean Laborde au XVIIIè siècle dont entre autres la résidence de ce dernier devenu un musée, le tombeau Soamandrakizay ou « la beauté éternelle », l’escalier de la Reine, le haut fourneau, les ateliers de canons, poudre, faïence ;
  • des lieux de mémoire historique : le bain de la Reine, la forêt sacrée d’Ambohimahatakatra

Pour la petite histoire

En juillet 1827, Jean Laborde a quitté Bordeaux pour les Indes où il a fait fortune en tenant une factorerie. Vers la fin 1830, Jean Laborde est parti à la conquête d’un trésor sur le canal de Mozambique. Pris par une tempête, son bateau a échoué sur la côte Est de Madagascar. Il a été accueilli par De Lastelle, un exploitant français qui s’est installé dans cette partie Est de la Grande Ile. En mai 1832, ce dernier a présenté Jean Laborde à la reine Ranavalona I avec qui il a signé un contrat de deux ans pour fabriquer 4000 fusils pour sa royauté à Ilafy.  Suite à des résultats très positifs obtenus, un nouveau contrat a été établi en 1837 pour Mantasoa.

Suivant un plan bien conçu, Jean Laborde y a aménagé une cité industrielle abritant plusieurs ateliers et usines (fonderie de canon, de fonte et de fer; verrerie ; faïencerie ; papeterie ; sucrerie ; indigoterie ; savonnerie…Les activités à Mantasoa ont été fructueuses mais hélas éphémères. En 1857, Jean Laborde a été impliqué dans une affaire de complot qui l’a obligé de partir en exil. Le site industriel de Mantasoa fut ainsi saccagé et abandonné.

Visite de la maison et de la tombe de Jean Laborde à Mantasoa

Mantasoa, le chef-d’oeuvre de Jean-Laborde

Fondée au 19e siècle par Jean Laborde, Mantasoa est une ancienne cité industrielle et un véritable havre de paix très appréciée des amateurs de sports nautiques pour son magnifique lac. Parmi les monuments hérités du génie du premier Consul de France à Madagascar que l’on peut visiter dans la ville, l’on citera la maison Jean Laborde. Elle fut construite en même temps que la création de la ville de Mantasoa et reste l’une de ses rares œuvres épargnées lors de la destruction de ses réalisations après sa mort.

La tombe de Jean Laborde à Mantasoa

Outre les nombreux édifices que Jean Laborde a construit à Mantasoa, son propre tombeau figure parmi les plus visités de la ville. Baptisé par lui-même « Soamandrakizay », signifiant bonheur éternel en malgache, Jean Laborde y repose depuis sa disparition le 27 décembre 1878. La Reine Ranavalona II organisa pour lui des funérailles nationales fastueuses, correspondant à son haut rang et accompagnées par l’orchestre royal.

Un petit détour dans la réserve de Mandraka, Madagascar Exotic, est primordial pour découvrir la biodiversité malgache. La réserve se trouve à 12 Km après la bifurcation pour Mantasoa. Les amoureux de la faune et de la flore malgaches seront gâtés par ce site unique sur l’île. Bon nombre d’espèces présentes, faune ou flore, sont endémiques. Caméléons, papillons et insectes sont éparpillés un peu partout au milieu de la végétation. Le lieu abrite également des crocodiles, des tortues, des serpents et il est idéal pour observer les sifakas, lémuriens caractéristiques de l’île.

Si vous êtes à la recherche d’un lieu de détente tout près de la capitale, dans un environnement agréable, Mantasoa est une destination faite pour vous. Les plus actifs y trouveront leur bonheur grâce aux différents loisirs proposés. Le site compte parmi les plus enchanteurs de Madagascar.

La ville de Mantasoa et son lac

mantasoa  Mantasoa a toujours été une destination favorite pour passer en famille un bon week-end, le rendez-vous ne manque pas d’intérêt. En effet, dirigé par un nouveau maire qui veut redynamiser le tourisme local, la Commune de Mantasoa propose aux fêtards des jours de réjouissances et d’évasion.

En saison chaude, on sera surpris d’entendre le chant des cigales au milieu des pins odoriférants, et ce n’est pas sans rappeler certains coins du sud de la France.

mantasoa  Comment s’y rendre?
Le moyen le plus économique est le taxi-brousse, transport « paysan » à l’origine  mais complètement entré dans les mœurs par la suite grâce à une modernisation notable du matériel roulant. Des touristes désireux de mieux s’imprégner du Madagascar profond s’essayent volontiers à ce mode de transport pittoresque et à dimension humaine.

Route vers l'aérodrome de Mantasoa Par ailleurs il existe deux manières d’y accéder à par la taxi brousse :
» A 45km de tana, poursuivre la route vers Manjakandriana sur une quinzaine de km,
» Suivre la RN 2 jusqu’à Ambatolaona, tourner à droite et à peu près 5kmmantasoa Les trois principales attractions de cet endroit sont le lac artificiel de Mantasoa , la cité industrielle bâtie par Jean Laborde et son tombeau.mantasoa Pour terminer votre visite à Mantasoa, nous vous conseillons de visiter les oeuvres deJean Laborde